500 milliards d’euros, des référentiels de centaines de millions de pièces mais aussi des taux de retour allant de 10 à 15 %. La pièce automobile représente un marché aux enjeux forts où la logistique est au cœur du développement.

Ces dernières années, le déploiement de Distrigo, marque de distribution de pièces de rechange du groupe PSA, le développement de nombreux pure players du secteur et l’avènement d’offres phygitale ou omnicanal à l’image de la startup Otop bouleversent le monde de la distribution de pièces automobiles.

Comme le signale Xerfi dans la présentation de son étude La distribution BtoB d’équipements automobiles : « Concentration des groupements (Autodis Group, Groupauto, Autolia), rachat d’acteurs de l’entretien-réparation (à l’image d’Oscaro par PHE), investissements dans la modernisation dans leur plateforme logistique : tels sont les principaux leviers actionnés par les grossistes afin d’améliorer leur compétitivité-prix et de garder une longueur d’avance sur le terrain de la qualité du service ».

Une logistique puissante et réactive, l’exemple des distributeurs

De l’approvisionnement à la distribution de pièces en passant par la production, la logistique et le transport tiennent donc une place prépondérante dans ce secteur très fortement concurrentiel.

Si les grands constructeurs ont depuis longtemps organisé leur logistique en conséquence en investissant massivement dans la mécanisation et l’automatisation de leur plateforme, leurs distributeurs de pièces détachées et de rechange, leur ont eux aussi emboîté le pas.  L’objectif ? Garantir une mise à disposition rapide et fiable de pièces, en associant des stocks constants, des livraisons quotidiennes via une logistique performante.

Parmi eux, des distributeurs tels que AutoDistribution, Alliance Automotive ou le constructeur PSA qui a ces dernières années entièrement réorganisé ses plaques pour assurer une distribution sans faille sur l’ensemble du territoire. Pour exemple, AutoDistribution a notamment investi 30 millions d’euros dans une plateforme nouvelle génération située à Réau (77). Parallèlement, le groupe Alliance Automotive a conclu cet été un accord d’acquisition du groupe Todd, important distributeur de pièces et accessoires pour poids lourds fort d’un réseau national de 35 succursales, dont 22 ateliers, une plate-forme logistique et un site d’e-commerce. Enfin, de son côté PSA, appuyé par un réseau d’environ 400 distributeurs, a concentré sa distribution sur 40 plaques [plateformes de distribution de pièces de rechange] dont une vingtaine d’indépendants – pour ses trois marques. Grâce à la force de leurs réseaux respectifs, toutes ces marques entendent ainsi plus fréquemment et plus rapidement leurs clients sur toute la France.

La livraison de pièce de rechange automobile / pièces détachées

Si leur outil logistique physique – la plateforme – est essentielle à la tenue de cette promesse client, le transport et la notion de dernier kilomètre restent là aussi essentiels dans la réponse aux clients, quels qu’ils soient. Conscients de leur rôle auprès des distributeurs de pièces de rechange automobile, les prestataires transporteurs ont développé des solutions sur mesure dédiées à ce type de distribution : dépose et reprise de marchandises, livraison sur des créneaux d’une ou deux heures, contrôle des produits, encadrement, suivi d’activité… de plus en plus de distributeurs spécialisés dans la pièce de rechange automobile s’appuient sur l’expertise de prestataire dédié. Dans ce contexte, la logistique urbaine des pièces de rechange se doit d’être optimum à chaque instant.