Les retailers rivalisent d’initiatives sur la rapidité de la livraison. La fragmentation des flux et la promesse client d’une livraison instantanée rendent compliquées les solutions de mutualisation, pourtant indispensables pour maîtriser l’impact environnemental. Sensibiliser le consommateur est peut-être une solution pour faire bouger les lignes…

La livraison instantanée est rarement une livraison verte, rendant difficile la consolidation des flux.

L’étude comparative récemment effectuée par le bureau de recherche 6t entre New-York et Paris nous apprend que 14% des new-yorkais et 9% des parisiens ont déjà recours à la livraison instantanée lors de leurs achats sur internet. Ces pourcentages s’élèvent à 37% et 26% pour la livraison en moins de 24h.[1]

Pour nombre de distributeurs et d’e-marchands, la rapidité de livraison constitue un enjeu commercial majeur. Être en mesure d’apporter à son client une promesse de livraison en 24 h, 2 heures, voire 30 minutes, permet d’adopter une stratégie marketing de l’immédiateté et de la proximité avec son client. Cette promesse constitue un élément de différenciation avec les offres concurrentes.

Mais à quel prix ?

La rapidité impose des modèles de livraison peu consolidés. Les livraisons sont souvent effectuées en scooter, ou en vélo pour les très petites charges (les repas). En projetant dans l’avenir cette tendance, nous pouvons imaginer un impact de ces véhicules supplémentaires sur la congestion urbaine. Les efforts de livraison « verte », donc en véhicule électrique ou vélocargo ne compensent pas l’impact sur la ville de cette atomisation des flux.

Les livreurs transportent une ou deux commandes et essaient, trop souvent au mépris de la réglementation, de respecter cette promesse client sur laquelle ils sont responsabilisés. Le modèle économique est compliqué car le livreur effectue un déplacement spécifique pour une seule commande.

C’est pour cette raison économique qu’Amazon a imaginé un modèle qui ralentit les flux. Le service Amazon Day incite les e-consommateurs à choisir un jour de livraison dans la semaine. Amazon consolide les différents achats et les livre au client de façon simultanée. C’est là une façon de rendre plus verts les achats sur internet.

Si l’on reste sur un besoin de livraison rapide, les logisticiens savent que le seul moyen de trouver un modèle économique viable est de constituer des tournées dans un secteur géographique dense.

Comment organiser des tournées de livraisons lorsque le livreur doit effectuer l’ensemble de ces opérations dans un temps extrêmement réduit ?

Le préambule est de ne partir que d’un seul point en permettant la consolidation des flux à leur origine. C’est pourquoi la livraison des repas au départ d’une multitude de restaurants constitue un modèle difficilement mutualisable. Un supermarché ou un entrepôt peuvent permettre une consolidation des flux plus facilement.

Le second élément est de disposer de points de livraison très rapprochés et peu éloignés du point de départ de cette tournée. Ne pas perdre de temps dans la congestion est essentiel. Il faut donc agir sur la distance d’approche vers la zone de livraison et sur la densité des clients dans le secteur concerné.

La maîtrise du temps est aussi liée à la qualité des informations sur le destinataire (adresse, code) et à une application efficace permettant d’établir un contact avec lui, de le prévenir de l’arrivée imminente du livreur, de lui permettre ainsi d’être disponible lorsque le livreur est à l’approche.

La livraison verte en véhicules électriques, au GNV ou en vélo cargo constitue alors un atout supplémentaire pour réduire l’impact environnemental.

Toutes ces optimisations ont toutefois des limites. Une promesse client de livraison en 3 heures permettra plus facilement une mutualisation que si cette promesse n’est que de 30 minutes.

Mais n’oublions pas que le délai court n’est pas nécessairement ce que souhaite le consommateur. Dans de nombreux cas, il souhaite pouvoir choisir un jour et un horaire. Ce choix de créneau de livraison apporte une pertinence, permettant au transporteur d’organiser des tournées plus facilement et de consolider les flux.

Sensibiliser le consommateur à faire le choix de modèles durables de livraison, qui permettent au transporteur d’organiser une tournée de livraison consolidée, constitue alors un enjeu. La livraison instantanée est rarement une livraison verte. Elle est faite au prix d’une fragmentation extrême des flux et représente un coût.


[1] https://6-t.co/etudes/e-commerce-paris-nyc/