En septembre 2018 était officiellement dévoilé par le ministère de la Transition écologique et solidaire, un référentiel RSE dédié à la logistique[1]. Guide de bonnes pratiques à l’intention du donneur d’ordres et de son prestataire, il a pour vocation d’accompagner les entreprises du secteur dans leur démarche de responsabilité sociétale.

Logisticien, transporteur… les acteurs du secteur se mobilisent depuis plusieurs années autour de leur responsabilité sociétale. Dans une filière où les questions d’écologie, de santé et sécurité au travail et de relation client/prestataire sont prégnantes, de nombreux défis sont à relever pour adopter une démarche RSE vertueuse.

Créatrice de valeurs et d’intérêt général, la RSE n’en demeure pas moins un sujet qui recouvre de nombreux champs d’actions parfois complexes à appréhender pour les entreprises de la logistique et du transport. Gouvernance, Environnement, Droits de l’Homme, Social, Loyauté des pratiques… Concrètement, comment initier et mener une démarche de responsabilité sociétale efficiente au quotidien ?

Environnement et écologie, challenges RSE du transporteur

Qu’il s’agisse d’énergie, de pollution de l’air ou plus généralement de la question du changement climatique, l’écologie est cœur des préoccupations des professionnels de la logistique et du dernier kilomètre. En témoigne le programme Objectif CO2, charte d’engagements volontaires de réduction des émissions de Gaz à Effets de Serre (GES), associée à une démarche de labellisation, devenu un référentiel pour les transporteurs.

Dans ce cadre, bien d’autres actions peuvent être initiées. Flottes de véhicules propres, formation à l’éco-conduite, optimisation des tournées de livraison, réduction des transports à vide et des nuisances sonores pour la livraison en milieu urbain, utilisation de carburants alternatifs comme le GNV… sont autant de leviers agissant directement sur la démarche RSE des entreprises de la logistique et du transport.

Mettre le social au cœur de sa logistique

Trop souvent réduite à la question de l’écologie, la RSE englobe pourtant des enjeux sociaux forts. Un sujet d’autant plus essentiel dans le secteur du transport où des conditions de travail encore parfois trop précaires sont mises en lumière. Bien heureusement, de nombreux acteurs sont aujourd’hui mobilisés sur la question.

Ainsi, pour faciliter le métier de transporteur et améliorer les conditions de travail lors de la préparation ou de la livraison des colis, plusieurs bonnes pratiques peuvent être mises en place au niveau social. Au cœur du dispositif ? Les collaborateurs de l’entreprise, leur diversité, leur égalité ainsi que leur bien-être.

De l’optimisation et ergonomie du poste de conduite à la formation en passant par l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle et l’élaboration de programmes de formation, la mise en place d’une charte sociale chez le transporteur ou le logisticien qui initie une démarche RSE est essentielle.

Prestataire transporteur : partenaire responsable

Plus que de simples prestataires de services, transporteur et logisticien sont aujourd’hui des maillons essentiels de la bonne marche de la supply chain de leurs donneurs d’ordres. Garant d’une livraison du dernier kilomètre efficiente et de la satisfaction client qui en découle, ils se doivent d’entretenir des relations loyales, transparentes et justes avec leurs partenaires.

Pour ce faire, la réalisation de bilans impliquant la direction avec les donneurs d’ordres et prestataires ou bien encore la co-construction de nouvelles solutions sont parmi les pistes à explorer. D’autres bonnes pratiques, telles que la mise en place d’outils de traçabilité et de procédure pour le retour des produits permettent également de s’impliquer durablement dans une démarche RSE commune au prestataire, à son client et aux consommateurs.

Logisticien et transporteur : de la prise de conscience à l’action !

 Sur l’ensemble des sujets couverts par la RSE, des axes de réflexions, des leviers et des actions sont possibles. A leur échelle, toutes les entreprises du transport et de la logistique peuvent donc s’engager. Démarche collective et vertueuse, la RSE s’illustre ainsi comme un engagement durable au service de la performance globale de l’entreprise.

 [1] https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/referentiel-responsabilite-societale-des-entreprises-rse-en-logistique