Vivatech, qui s’est tenu du 16 au 18 mai, est devenu le principal événement de mise en valeur des start-ups technologiques, dans tous les domaines. Véhicules pour la livraison du dernier kilomètre, solutions de technologie et de services étaient présent en nombre sur ce rendez-vous annuel.

Les nouveaux vélocargos côtoient les robots de livraison. Est-ce une image des villes et de la logistique urbaine du futur ?

Vivatech est devenu le rendez-vous incontournable des acteurs de l’innovation et des start-ups. Au-delà des 200 keynotes, des visites politiques et de l’omniprésence des grands groupes internationaux, le transport apparaît comme un des secteurs les plus représentés.

Les innovations technologiques dans la livraison du dernier kilomètre se retrouvent dans les véhicules, les solutions informatiques et les services proposés.

Drones et véhicules autonomes : des expérimentations en ligne de mire

Le gouvernement a retenu 16 projets de véhicules autonomes qui seront prochainement expérimentés. C’est par exemple le cas du dernier modèle de robot de livraison TwinsWheel, qui été présenté sur Vivatech et qui sera expérimenté à Montpellier. Dans un premier temps, ces robots fonctionneront en mode « follow me ». Le robot reconnaît le livreur et le suit avec la marchandise durant son parcours. L’objectif est alors d’augmenter la charge transportée, de réduire la pénibilité du travail du livreur et d’accroître la productivité de la livraison.

De nombreux modèles de drones et taxis volants étaient présentés à Vivatech. Les solutions les plus opérationnelles de livraison du dernier kilomètre en drone sont celles mises en place au Rwanda. Le président Paul Kagame, Key speaker à Vivatech, s’est d’ailleurs engagé personnellement dans la mise en place de services réguliers d’acheminement de produits sanguins par drone dans des zones reculées du pays. Ainsi, la technologie de la livraison du dernier kilomètre se met au service de la santé dans les territoires les plus isolés.

De nouveaux modèles de vélocargos et de véhicules de livraison pour la logistique urbaine

Les vélocargos et remorques de cyclologistique étaient présents en nombre sur le salon, avec plusieurs nouveaux modèles. Il s’agit notamment de vélocargos intégrant un conteneur amovible. Les colis peuvent être préparés en amont dans des conteneurs, qui sont acheminés vers une zone de livraison. Le conteneur est inséré dans un châssis de vélocargo permettant d’effectuer la livraison.

Plusieurs modèles de vélocargos dotés de panneaux photovoltaïques ont aussi été montrés à Vivatech, comme le vélocargo solaire Wello, conçu à l’Ile de la Réunion. Ce modèle ultraléger a pour objectif d’être autosuffisant en énergie, et peut permettre de transporteur 800 litres et 80 kg de marchandises.

Autre innovation présentée, celle du tout nouveau véhicule électrique de livraison Renault, le EZ-Flex. Ce véhicule totalement adapté aux tournées urbaines de livraison de colis a la particularité de s’ouvrir sur les faces latérales, afin de faciliter le prélèvement des colis et le travail du livreur. Ce véhicule sera prochainement en test.

Parmi les innovations permettant d’améliorer la sécurité des livreurs, notamment ceux de plus en plus nombreux en vélo ou à scooter, nous avons relevé le clignotant pour vélo et le casque « intelligent » permettant de s’allumer en cas de freinage ou d’alerter les secours en cas de chute. Souvent oublié dans la gestion de la sécurité routière, le livreur, qui intervient dans un milieu urbain hostile, peut alors être mieux équipé et protégé.

L’énergie était aussi très présente à Vivatech, avec notamment une initiative de conversion de véhicules thermiques en véhicules électriques. Cette solution permet d’accélérer la transition énergétique sans attendre le renouvellement du parc existant. Elle arrive donc en complément à l’offre existante de véhicules électriques de livraison.

Crédit photo TwinsWheel