La convention Retail Chain a lieu chaque année à La Défense. Décalée du fait de la crise du COVID-19, elle s’est déroulée le 1er octobre et a rassemblé prestataires et chargeurs autour de la thématique du retail et de logistique du dernier kilomètre.

La convention Retail Chain s’est tenue le 1er octobre à La Défense. Il s’agit là d’un des tous premiers événements en présentiel sur le retail et la logistique du dernier kilomètre après la période de confinement et de restrictions. Toutes les mesures sanitaires de distanciation étaient strictement respectées par les participants.

La communauté du retail et de la logistique du dernier kilomètre a pu se retrouver à nouveau autour de thématiques qui sont plus que jamais d’actualité. 42 exposants avaient fait le choix de participer à cette convention.

Retail physique et e-commerce sont-ils opposés ?

La conférence inaugurale, animée par Jérôme Libeskind, expert en logistique urbaine, avait pour thématique « retail physique et logistique e-commerce sont-ils incompatibles ? ». Antoine Rigaud, directeur des opérations de la société Le Slip Français nous exposait que 60% du chiffre d’affaires de l’entreprise est réalisé sur internet. Les 23 boutiques permettent de mettre en œuvre des solutions multicanales. Ainsi, le click & collect, malgré un maillage restreint du territoire, est passé de 4% des ventes à 6%. La société proposera prochainement dans Paris, mais aussi dans 7 métropoles régionales, un service de  logistique urbaine pour la livraison du dernier kilomètre en 2 heures. Autre fonctionnalité pratiquée en magasin, celle de l’acceptation des retours e-commerce.

Dans le contexte actuel de port du masque et de risques sanitaires, les clients hésitent à passer beaucoup de temps dans des boutiques souvent d’une dimension réduite. L’e-réservation, largement développée par Le Slip Français, permet d’apporter au client une garantie de présence en magasin du produit recherché. Il s’agit là aussi d’une solution qui correspond aux attentes du client.

La société de logistique du dernier kilomètre Monstock étaient présentes sur cette table-ronde. Monstock a exposé ses solutions de suivi et de gestion des stocks, dans les entrepôts, les hubs urbains, les magasins et les véhicules de livraison. Ces solutions permettent notamment d’assurer une traçabilité des contenants récupérables (fûts, palettes, rolls, bacs, etc.). Ces contenants souvent d’une valeur importante nécessitent une fine gestion afin d’éviter les pertes et d’optimiser la collecte.

D’autres présentations ont eu lieu dans la journée notamment celle de la société Happychic (marques Brice, Brizzbee, Jules). Cette société, signataire du Fashion Pact, a fait part des efforts environnementaux sur l’utilisation de mobilier écoresponsable dans les magasins, de solutions décarbonées de la logistique du dernier kilomètre (véhicules au GNV et électriques) ou de réduction des emballages.

Retours, emballages et IoT au menu du pitch

L’après-midi, le pitch startup a réuni 6 sociétés : Otailo, Welco, Proximis, Ownest et Magma Technology. Ce blog a récemment présenté la solution Hipli. Otailo a exposé une solution très originale de gestion des retours. Les retours concernent essentiellement les secteurs de l’habillement et de la chaussure. Plutôt que de retourner ces produits à l’e-marchand, Otailo propose une application permettant de retourner ces produits à un commerçant de quartier qui intervient dans la logistique du dernier kilomètre. Par exemple une paire de chaussures est retournée à un chausseur plutôt qu’à l’e-marchand. Ce commerçant sera rémunéré pour revendre ce produit retourné. Le client qui retourne ce produit peut alors être tenté par l’achat d’un produit lui convenant mieux dans ce même magasin. La solution Otailo permet de réduire les transports et a donc un impact environnemental positif.

Autre solution présentée sur Retail Chain, celle de Welco. Il s’agit d’une application gérant un réseau de « voisins », en l’occurrence des personnes privées qui sont présentes à leur domicile, afin de recevoir les colis pour le compte d’autres personnes et ainsi d’améliorer la logistique du dernier kilomètre. L’objectif est d’apporter une solution complémentaire aux points relais, qui sont, notamment à Paris, en nombre insuffisant et n’apportent pas toujours le service attendu.

Les sociétés Proximis, Ownest et Magma Technology ont présenté des solutions d’IoT, de blockchain ou de gestion unifiée des stocks dans un contexte multicanal. Sur le sujet de l’IoT, le récent article de ce blog permet de comprendre les applications dans la logistique urbaine et le dernier kilomètre.

Plus que jamais, Retail Chain devient un événement incontournable pour les solutions de la logistique du dernier kilomètre, l’omnicanal et l’évolution du retail.